05.18

Elsa Wolinski

Elsa Wolinski

Elsa Wolinski est journaliste, entrepreneure engagée et maman de deux filles de 12 et 16 ans. C’est son regard optimiste et bienveillant, son audace et sa douceur qui nous inspirent. Avec elle, la Maison partage des valeurs d’engagement et de liberté, que l’on sent percer dans ses portraits comme dans ses mots.

Qu’est-ce qui selon vous définit votre rapport à la maternité, à la transmission ?

Je suis née maman, pourtant élevée par une femme qui sentait plutôt le N°5 de Chanel que les gâteaux. Moi je suis une maman parfumée aux gâteaux. J'aime tout chez les enfants, les couches, les doudous, les poussettes, les devoirs, les nuits sans sommeil, les petits et les gros soucis. La transmission c'est la communication, c'est être honnête avec soi et ses enfants. Et c'est accepter qu'ils ne vous ressemblent pas. 

Quelles sont leurs différences, leurs points communs ?

J'ai 2 filles. Lilah 16 ans et Bianca 12 ans. 

Lilah est très grande, un avion de chasse, très jolie, pas très bonne à l'école mais adorable dans la vie. Une enfant un peu paresseuse, qui cherche son talent. Sa plus grande qualité qu'elle ne voit pas, c'est son regard tendre lucide sur la vie.

Bianca est drôle, percutante, une vieille âme dans un corps de bébé qu'elle est encore. Elle est très douée en dessin et passe sa vie à imaginer des machines magiques et mystérieuses. Elle raconte ses émotions dans une bande dessinée qu'elle dessine le soir.

Mes filles ont vécu l'attentat de leur grand-père, la séparation de leurs parents et le décès de leur grande mère cette année, avec une intention toujours particulière pour moi. En tant que mère célibataire j'ai énormément de chance de les avoir à mes côtés. 

Être mère, pour vous, ça veut dire quoi ?

Ça veut dire prendre soin de ses enfants. Ça veut dire être responsable, ça veut dire devenir une femme. Ma fille Bianca de 12 ans il y a quelques jours, m'a dit, "j'ai bien regardé les mamans autour de moi, ça ne boude pas une maman, mais toi tu boudes." Je suis une maman encore enfant malgré mes 48 ans. J'évolue avec elles, en privilégiant toujours l'écoute et les fous rires avant tout. 

Il y a quelques jours, ma fille Bianca m'a dit : "j'ai bien regardé les mamans autour de moi, ça ne boude pas une maman, mais toi tu boudes." Je suis une maman encore enfant malgré mes 48 ans.

Quel est votre lien, votre histoire avec JEM ?

Un coup de cœur pour la fondatrice, Dorothée Contour, pour la fabrication 100% française et les diamants de laboratoire. Une évidence entre mon éthique et le luxe engagé. 

Quel cadeau voudriez-vous que vos enfants vous offrent ?

Elles savent que je rêve d'une bague Étreintes en or et diamants ! Elle leur reviendra un jour. 

Découvrez la sélection d'Elsa

Parcourir notre sélection Fête des mères
Entrez dans la confidence

Soyez les premiers informés de nos nouveautés, de nos avancées et évènements privés.

Votre e-mail*

SUIVEZ-NOUS SUR